Un accompagnement pédagogique virtuel au sein de l’école intégratrice

En réponse des besoins éducatifs des élèves et des professionnels

Cette étude s’articule autour de différents axes dont les cheminements se croisent sur le champ des TIC. Il s’agit de l’e-service pédagogique qui réunit à la fois les élèves, la classe, les professionnels et leur environnement éducatif avec les chercheurs universitaires. Récemment l’enseignement spécialisé et l’éducation adaptée se sont transformés adoptant auprès des élèves à besoins éducatifs particuliers une prise en charge éducative intégrée et individualisée dans les écoles d'enseignement général. Cela a nécessité la reconversion des professeurs d'éducation spéciale et générale et la formation de nouvelles compétences professionnelles en termes d'intégration scolaire. Ces mutations concernaient le développement, la création et l’application de programmes de formations continues pour les enseignants ainsi que l’élaboration et l’application des outils didactiques technologiques. En fonction des besoins des professionnels et de leurs élèves accueillis dans les classes d’intégration des écoles ordinaires dans les neuf régions de Bulgarie, nous avons essayé de regrouper tous les agents de l’intégration scolaire au cœur d’une communauté «virtuelle».

PREAMBULE

Le début de l’intégration scolaire est marqué par les nouvelles Lois de l’intégration des personnes handicapées et de l’Education publique qui tendent désormais à une approche individuelle au plus près des besoins des enfants/des élèves . Suite à des changements législatifs nous avons franchi plusieurs étapes afin de construire un modèle mixte d’enseignement universitaire, traditionnel et à distance, en assurant des formations continues destinées aux professionnels qui assurent l’accompagnement pédagogique des élèves à besoins particuliers dans les classes ordinaires.

Au départ, on s’est appuyé sur des changements du paradigme quant à l’approche clinique ou individualisée, en passant par la modification de la conception de fonctionnement , la participation et les activités de la personne au sein de sa vie quotidienne et de son environnement habituel, pour arriver ensuite à la «création» des nouveaux agents d’enseignement, appelés «les enseignants ou les éducateurs ressource» . En fonction de leurs responsabilités et de leurs activités principales ont été développées trois programmes de formation des professionnels : Un programme classique universitaire de maîtrise; un programme de perfectionnement des enseignants; et un programme réalisé à distance. La stratégie de ce travail poursuit un seul but : réunir tous les agents de l’école moderne et intégrative dans une communauté pluridisciplinaire qui apporte une réponse à chaque demande éducative.

LA SITUATION ACTUELLE

Les cinq années précédentes ont permis de nous appuyer sur plusieurs avancées législatives. Lesquelles, ont par ailleurs impliqué des transformations au niveau des compétences professionnelles de l’ensemble des acteurs de l’intégration scolaire. Voici quelques chiffres qui décrivent l’accroissement du nombre des élèves handicapés accueillis dans les classes ordinaires.

En 2005-2006 l’expérimentation de l’intégration scolaire a débuté dans une région du pays avec la participation de 95 élèves. Tandis que pour cette année scolaire l’effectif total atteint 7351 élèves. Il sera désormais possible d’accueillir encore environ 30 % d’élèves supplémentaires. Au démarrage de l’intégration scolaire, il n’y avait que 12 enseignants-ressources, cette année ils sont près de 450.

Pour nous adapter à la rapidité de ces transformations, une collaboration belgo-bulgare a permis de mettre en place deux programmes de formations continues destinés au secteur pédagogique et médico-social. Le but étant de transformer et d’adapter les compétences des professionnels pour répondre au défi de la structure de la classe intégrative et intégrée au sein de l’école. Le besoin fondamental des agents de l’éducation était de faire connaître, de faire comprendre et surtout de répondre aux besoins éducatifs de chaque élève, sans distinction d’origine sociale, de culture, de religion, de compétences cognitives, émotionnelles ou comportementales mais en tenant compte de ses modes d’apprentissage, de ses capacités, de ses forces et ses faiblesses.

CADRE THEORIQUE

Les approches de base pour l’élaboration de programme reposaient sur:

  • Le constructivisme, afin de confronter les nouvelles informations aux savoirs et aux habitudes acquises, on a essayé de confronter les enseignants à des situations telles qu’ils répondent aux questions : « qu’est-ce que je fais et quelle information je demande ? »
  • La transformation des nouvelles informations en nouvelles compétences. Le défi principal était de modifier l’approche pédagogique de chaque enseignant. Dans le cadre de l’enseignement ordinaire, les enseignants n’étaient ni sensibilisés, ni habitués à une approche clinique. La clef de notre travail répondait aux questions suivantes : Comment apprendre à nos apprenants à voir et à accepter l’élève à besoins spécifiques en fonction de « notre regard » porté pour chaque enfant, sur ses forces, ses compétences, ses intérêts, ses souhaits, ses attentes…Mais également, comment structurer sa vie scolaire pour qu’elle alimente son développement naturel ?
  • La visualisation de la pratique : Ce fut un outil didactique qui a stimulé des performances inattendues pour les groupes des apprenants et pour nous-mêmes. La pratique de classe de chacun était enregistrée, puis, en groupe, on discutait chaque détail et on observait ensemble chaque situation et son évolution positive. Nous avons, ensuite entrepris de réaliser le programme d’étude à distance, ce qui a permis d’avoir accès à chaque point du travail. Cette solution de formation innovante nous a conduit à intégrer les outils technologiques pour répondre à la rapidité des changements dans la vie scolaire.
  • La formation à distance pour l’EU repose sur l'utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l'Internet afin d’améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage et de faciliter l'accès aux ressources et aux services ainsi que la mutualisation des collaborations à distance. Actuellement l’expérience permet de collecter toutes les informations et toutes les productions des apprenants sur le portail : http://epsychoeducation.eu pour assurer une diffusion auprès d’un large public de professionnels, de chercheurs, de parents, d’élèves, d’étudiants des Sciences de l’Education et de la Psychologie.
  • L’analyse du processus de l’intégration scolaire et la revue de la documentation internationale sur le sujet a permis de faire émerger les besoins de formation et une liste de compétences nécessaires à l’accompagnement pédagogique des élèves à besoins particuliers dans la classe ordinaire. La formation vise donc à «transformer» l’enseignant ordinaire en un enseignant ressource. Elle s’appuie sur des enquêtes menées auprès des enseignants en exercice et sur leurs choix dans les domaines qu’ils considèrent comme très importants. Le programme est élaboré en fonction des nouvelles responsabilités de notre «enseignant ressource».

ELABORATION DES PROGRAMMES DE MAITRISE ET DE FORMATION CONTINUE

Le point commun des deux programmes réside dans le fait qu’ils sont destinés à la formation des nouveaux enseignants : l’enseignant de la classe intégrative et l’enseignant ressource. Leur différence se situe dans le public des apprenants : le groupe des étudiants de maîtrise exerce en deuxième cycle d’études universitaires, tandis que le travail du groupe de formation continue à pour objectif le perfectionnement et le développement des compétences dans le cadre de l’enseignement auprès des élèves à besoins spécifiques.

Voici leurs contenus:
Le programme de maîtrise est de 60 « crédits » et il comprend les disciplines suivantes : pédagogie des enfants/élèves à Besoins Spécifiques (BS) ; psychologie des enfants/élèves à BS ; évaluation des enfants/élèves à BS ; aspects médicaux des situations de handicap ; éducation intégrative et intégrée ; travail avec les familles ; développement cognitif des enfants/élèves à BS ; développement de la communication des enfants/élèves à BS ; développement social et jeux d’interactions sociales ; travaux pratiques, stages, mémoire professionnel. Le programme de formation continue est de 240 heures de cours et de travaux pratiques. En fin d’étude, une vidéo reprend et récapitule les différentes étapes de la formation de chaque professionnel.

Le contenu des deux programmes suit les principes de l’interdisciplinarité et du développement des capacités professionnelles. Il s’appuie sur:

  • La connaissance des informations scientifiques et novatrices ainsi que les perspectives des produits de la recherche parmi lesquelles on note le nouveau paradigme de la définition des élèves à besoins spécifiques dans lequel les termes de déficience et d’incapacités sont remplacés par ceux de compétences individuelles et de besoins éducatifs individuels. L’objectif étant de faire connaître et d’appliquer l’enseignement spécialisé et individualisé au sein de la classe intégrative. Ceci afin d’éviter des blocages liés aux déficits des élèves et de contourner les barrières et les obstacles de l’environnement scolaire par des stratégies pédagogiques adaptées;
  • Le mode d’application des deux programmes favorise les échanges entre les groupes des apprenants, le cercle des professionnels des écoles ordinaires, et entre les différents secteurs disciplinaires;
  • Suite à cette expérience nous avons initié petit à petit des collaborations interdisciplinaires entre les différents acteurs, les chercheurs, les professionnels de l’enseignement et du secteur médico-social qui se réunissent à travers les liens du portail : http://epsychoeducation.eu

CONSTRUCTION DU PORTAIL

Le portail «E-psychoeducation» est spécialisé dans le domaine de l’éducation intégrée des élèves à Besoins Spécifiques. Il contient et il propose au large public des actualités, des commentaires des experts, des publications des étudiants, des enseignants, des parents, des élèves et de chaque personne qui souhaite y participer avec son avis et ses propres activités.

Son module le plus important est la plateforme de l’éducation à distance qui permet de proposer des enseignements et des consultations électroniques en temps réels ou asynchrones. Actuellement ce module est réservé à l’usage des étudiants de l’Université de Véliko Tarnovo, inscrits à sa Faculté Pédagogique et à son Centre de perfectionnement des professionnels.

Les informations crées, sélectionnées, traduites et proposées concernent le travail exercé par les deux types d’enseignants de la classe «moderne» - l’enseignant de la classe et l’enseignant ressource qui l’accompagne et qui répond particulièrement aux besoins éducatifs des élèves. Un autre module est celui qui englobe toute la documentation de la législation actuelle nationale, européenne et mondiale, et qui traite tout ce qui concerne la vie des personnes en situation de handicap.

L’accent est mis sur la sensibilisation de la société envers la diversité de ces citoyens. Des vidéos, des photos, des films accompagnent et diversifient les enseignements de nos apprenants, de nos collègues chercheurs et de chaque visiteur du portail!

CONCLUSION

Chaque enseignement, chaque formation est un acte de communication qui vise à renforcer les connaissances des élèves, et des étudiants. De plus en plus, aujourd’hui, la formation devient un mode de gestion et d’accompagnement de l’apprentissage individuel, organisé et exécuté par et pour chaque apprenant en fonction des connaissances et des compétences qu’il lui faut acquérir. Nous pouvons donc dire que le paradigme de la e.formation doit s’associer à la didactique des connaissances et aux procédures d’accompagnement de l’apprentissage.

L’avenir suppose donc d’articuler l'accompagnement pédagogique à distance avec l'organisation traditionnelle et classique de l’enseignement. Naturellement, la conclusion à laquelle nous arrivons est que notre enseignement et nos formations devraient puissamment bénéficier de la diversité et de l'attractivité des Technologies de l’Information et de la Communication.